Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Alimentation animale

Céréopa : la chasse à la protéine de blé tendre est ouverte

Kévin Cler
23 mai 2017

L’association estime qu’une hausse du taux de protéines dans le blé tendre engendrerait une économie significative du coût de fabrication des aliments pour animaux.

Le Céréopa (Centre d’étude et de recherche sur l’économie et l’organisation des productions animales) a présenté, lors d’une conférence le 16 mai à Paris, une série de leviers susceptibles d’améliorer la santé économique des fabricants d’aliments et des éleveurs. L’un d’entre eux est la hausse du taux de protéines dans les blés. Selon les études prospectives du cabinet d’étude, une progression de 2 % de la teneur en protéines engendrerait une baisse de 2,5 % du coût de fabrication des aliments pour animaux (cf. graphique). « Les monogastriques (volailles, porcins) sont ceux qui en bénéficieraient le plus », précise Patricia Le Cadre, directrice des études Alimentation et filières animales du Céréopa.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité