Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Choisir ses engrais azotés en fonction de leur rapport qualité-prix

Lucie Debuire
04 juil 2017

L’offre en engrais est pléthorique. Il est parfois difficile de faire le bon choix. Voici les points forts et points faibles de trois produits phares : l'ammonitrate, l’urée et la solution azotée.

S. Leitenberger
La solution azotée est plus facile à épandre mais le risque de brûlure est important en conditions séchantes.
S. Leitenberger
En granulés, l'urée et l'ammonitrate peuvent être moins bien répartis sur la parcelle.

Solide ou liquide ? Urée ou ammonitrate ? Le choix est toujours cornélien et les avantages économiques ne sont pas toujours clairs. Souvent plus onéreux, les ammonitrates représentent la majorité du marché des engrais. Ils sont composés pour moitié d’azote ammoniacal et pour l’autre moitié d’azote nitrique. Ce dernier est directement assimilable par la plante et présente par conséquent moins de risque de pertes. De plus, il est soluble dans l’eau. Sous forme solide, l’ammonitrate s’applique avec un épandeur centrifuge. Le granulé ayant une densité de 1,1, la perte par volatilisation à l’épandage est moins importante qu’avec d’autres engrais.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité