Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Clarifications sur les engagements des coopérateurs chez Tereos

V. N.
01 juin 2017

Tereos va modifier les modalités d'engagement post-quotas des coopérateurs, afin de se mettre en conformité avec les demandes de l'Autorité de la concurrence.

J.-C. Gutner
À la veille de la fin des quotas, la bataille fait rage sur les livraisons de betteraves.

L’histoire commence en octobre dernier, lorsque Saint-Louis Sucre décide de saisir l’Autorité de la concurrence à propos des pratiques commerciales de Tereos. En alourdissant les conditions de désengagement sur les livraisons de betteraves, le géant français serait parvenu à « verrouiller » le marché en Picardie, là où se trouve les deux sucreries de Saint-Louis Sucre. Le verrou prend la forme d’un contrat de cinq ans que les adhérents doivent signer pour livrer des volumes supplémentaires à partir du 1er octobre prochain, date de fin des quotas. Tacitement reconductible, ce contrat vient se cumuler à l’engagement initial de dix ans (lui aussi tacitement reconductible) des planteurs, compliquant les possibilités de sortie de la coopérative.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité