Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Coopératives : la séparation de la vente et du conseil programmée

Valérie Noël
10 jan 2018

Souhaitée par le président de la République, la séparation entre conseil et ventes de produits pourrait être effective cette année, pour l'ensemble du monde de la distribution. Reste à savoir quelle forme elle prendra. 

J.-C. Gutner
Une loi votée au premier trimestre 2018, puis des ordonnances, devraient encadrer la séparation du conseil et de la vente d'intrants.

« J’ai pris un engagement, il sera là aussi dans la loi, c’est de séparer le conseil de la vente. Sur beaucoup de produits phytosanitaires, il y a encore une vente liée qui fait que le conseil n’est pas indépendant et la loi séparera la vente du conseil. » Dans son discours de Rungis du 11 octobre sur les États généraux de l’alimentation (EGA), Emmanuel Macron, président de la République, a été on ne peut plus clair : la loi « agricole » promise pour le premier trimestre suite aux EGA introduira la séparation entre la vente de produits et le conseil. Ce sont des ordonnances, très probablement, qui en stipuleront les modalités. Même si le dossier est sur la table depuis plusieurs années, sa mise en œuvre reste un défi de taille pour les coopératives.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité