Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Biocarburants

Craintes sur la compétitivité du colza français

Kévin Cler
23 avr 2018

Selon la Direction générale de l’énergie et du climat, le colza français émet plus de gaz à effet de serre que le colza allemand. La Fop redoute une perte de compétitivité.

Attaquée par les importations de biodiesel argentin et indonésien sur le flanc gauche, la filière oléagineuse française fait aussi face à une attaque sur son flanc droit. « Depuis le changement d’unité d’expression des émissions de gaz à effet de serre (GES), la compétitivité du colza hexagonal est potentiellement affectée par rapport à son homologue allemand notamment. Après conversion, il émet plus de GES, alerte Claude Soudé, directeur adjoint de la Fédération des producteurs d’oléoprotéagineux (Fop). Les triturateurs allemands se fournissant en graines françaises pourraient aller chercher ailleurs des graines ayant une meilleure efficacité au titre de la réduction des émissions de GES ou alors imposer des réfactions au colza hexagonal.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité