Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Des céréaliers ukrainiens peu enclins à l’investissement

Kévin Cler
25 avr 2017

Serguey Feofilov, président du cabinet de conseil UkrAgroConsult, estime que les exploitations céréalières ukrainiennes gagnent en rentabilité, mais restent trop prudentes sur les investissements.

« Historiquement parlant, les pays essentiellement producteurs de matières premières ne sont pas les plus heureux du monde », s’est exprimé Philippe Chalmin, économiste, lors du dernier Black Sea Grain les 5 et 6 avril 2017. Un constat partagé par Serguey Feofilov, lui aussi économiste et président du cabinet de conseil ukrainien UkrAgroConsult. La raison invoquée : la seule production de matières premières ne permet pas de capter la valeur ajoutée, freinant les investissements et la croissance du pays. « C’est le principal problème de l’Ukraine actuellement », explique ce dernier. Et les céréaliers locaux ne permettent pas de changer la donne, restant eux-mêmes peu dynamiques sur le front de l’investissement, selon lui.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité