Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Adapter ses programmes aux potentiels des parcelles dans l'Yonne

C Gloria
15 déc 2017

C'est peu de dire que les sols du département de l’Yonne sont très variés et contrastés. « Nous rencontrons des zones à faibles potentiels à cause de sols superficiels à cailloux comme sur le plateau du Tonnerrois. La nuisibilité des maladies sur blé est comprise entre 0 et 10 q/ha, informe Marie-Agnès Loiseau, responsable grandes cultures à la chambre d’agriculture de l’Yonne. Mais nous avons aussi des secteurs à bons potentiels comme le Nord de notre département où la nuisibilité des maladies sur blé peut dépasser les 15 q/ha, voire 20 q/ha. »

L’Yonne est l’archétype du département aux conditions pédoclimatiques contrastées. Les potentiels de production et les pressions parasitaires s’en ressentent, avec des variations fortes selon les secteurs, d’où des programmes fongicides à adapter en conséquence. Deux agriculteurs icaunais témoignent.

Au sommaire de ce dossier

« Nous avons du répondant en termes de rendement sur...
15 décembre 2017
Les rendements en blé tendre d'Arnaud Delestre...
15 décembre 2017
Publicité