Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Mer Noire

Fort potentiel de hausse des rendements et des surfaces en Russie

Kévin Cler
16 avr 2018

Les rendements russes et ukrainiens ont progressé cette dernière décennie, et devraient poursuivre leur ascension, spécialement en Russie.

N.Ouvrard
Le blé ukrainien, et encore plus le blé russe, sont beaucoup plus compétitifs à l'export que le blé français.

Malgré la déprime des cours mondiaux, la compétitivité des producteurs russes et ukrainiens leur permet de dégager des marges, et donc d’investir dans l’amélioration de leur production (cf. graphique 1). Le potentiel de progression est élevé, sachant que ces pays partent de loin en termes de mécanisation, d’utilisation d’intrants… en comparaison de l’Hexagone, rapportent les analystes.

 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité