Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

France Export Céréales : « La filière Export s’essouffle »

Kévin Cler
27 mar 2018

Pierre Duclos, membre du Synacomex, a fait le point sur les marges de progression de la filière française à l’export, lors de la journée de France Export Céréales.

V. Marmuse/Caia
L'écart entre les propositions des vendeurs de blé tendre et les besoins des acheteurs internationaux serait, selon Pierre Duclos du Synacomex, une des causes des difficultés rencontrées cette année à l'export.

« Depuis trois à quatre ans, nous prévenons sur le danger russe, mais nous ne faisons pas grand-chose. La filière Export s’essouffle et nous avons l’impression de régresser », a déploré Pierre Duclos, membre du Synacomex (1), lors de la journée de France Export Céréales, le 21 mars à Paris. Une des raisons expliquant cet amer constat est l’écart entre les propositions des vendeurs de blé tendre français et les besoins des acheteurs internationaux, selon lui. « Il est important d’aider le céréalier français, mais notre attitude commerciale (au niveau des organismes stockeurs) est actuellement trop tournée vers le service aux agriculteurs plutôt qu’aux clients. »

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité