Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Meunerie

Grands moulins de Strasbourg : Soufflet veut réparation

24 sep 2018

Le groupe Soufflet, actionnaire à 31,4 % des Grands Moulins de Strasbourg (GMS), a déclaré, le 14 septembre, « examiner tous les moyens utiles afin d’obtenir réparation ». Soufflet rappelle son opposition à l’entrée au capital de l’homme d’affaires Imad Bakri en 2007, qui a conduit « à la démission de Michel Soufflet de son poste d’administrateur en 2008 », et dénonce les erreurs de gestion passées.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité