Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La Belgique a légiféré sur le classement des sols au siècle dernier

C.G.
02 nov 2017
V. Marmuse
Le classement des terres est un outil pour réorganiser le parcellaire agricole.

Depuis près de cinquante ans en Belgique, la loi impose un plan de classement des terres avant un aménagement foncier et un remembrement. La région wallonne alloue un budget à cette tâche et externalise les études pédologiques à des bureaux d’études. Le bureau I-Mage Consult est l’un d’eux. « Ce classement vient après les phases de recherche des propriétaires des terres, d’informations d’exploitations et de bornage du périmètre, explique Alexandre Lamon, responsable du pôle aménagement foncier à I-Mage Consult. Le classement des terres a pour objectif de réorganiser le parcellaire agricole, en préalable à de grands travaux par exemple. On attribue à la terre une qualité avec une classe.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité