Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

« La brèche est ouverte en Afrique subsaharienne ! »

Kévin Cler
21 mar 2017

Yann Lebeau, expert de la zone chez France Export Céréales, détaille comment les meuniers africains se sont adaptés au blé tendre russe.

« Alors qu’on s’attendait lors de cette campagne à expédier 1,7 Mt, contre 2,5 Mt habituellement, sur l’Afrique subsaharienne [le côté ouest, correspondant à la partie francophone, NDLR], on sera content si on atteint 1,2 Mt. […] Les meuniers de la région se sont mis pour la première fois à utiliser du blé tendre russe. La brèche est donc ouverte », s’alarme Yann Lebeau, responsable chez France Export Céréales (FEC) de la région. La baisse de la production française conjuguée à la bonne compétitivité prix des origines russes justifie le recul de nos parts de marché.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité