Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
CHIFFRES CLES

La caractérisation des sols en voie de démocratisation

Christian Gloria, C. G.
05 nov 2017

Pédologues et agronomes de divers organismes agricoles se sont réunis pour définir cette démarche commune et simplifiée de typologie des sols par région. Le projet TypTerres fait ses premiers pas en Centre-Ouest et en Alsace. 

C. Gloria
La typologie des sols se simplifie et s'harmonise entre départements avec le projets TypTerres, pour une meilleure utilisation dans les outils d'aide à la décision.
V. Marmuse
Le projet TypTerres peut contribuer à mieux s'approprier la connaissance des sols d'un secteur et faciliter les formations de terrain.
C. Gloria
Dans un secteur de grandes cultures tel la plaine d'Alsace ici, les TypTerres se résument à une dizaine de types de sol.

C’est le bazar dans l’utilisation des types de sols pour alimenter des outils d’aides à la décision (OAD). « Chaque OAD mis en œuvre par des organismes prescripteurs a quasiment sa propre base de données sur les sols pour l’alimenter et le faire fonctionner. Ces bases sont de qualité et de précision inégales et elles sont difficilement comparables entre elles, constate Alain Bouthier, Arvalis. Cette prolifération de bases de données sols pose problème. Il n’est pas possible de faire communiquer les outils entre eux et cela ne facilite pas la comparaison des résultats. » L’idéal serait que tous les organismes prescripteurs utilisent un même référentiel pour le fonctionnement de leurs outils respectifs, qui se comptent par dizaines.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité