Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La filière biocarburant guère rassurée par le discours de Stéphane Travert

Kévin Cler
09 avr 2018

Le ministre de l’agriculture Stéphane Travert avait déclaré le 29 mars, lors du congrès de la FNSEA, que les traités de libres-échanges internationaux étaient des opportunités de gagner des parts de marché à l’international. C’est pourtant exactement le contraire qui risque de se produire, selon les syndicats de producteurs de grains (AGPB, AGPM, CGB, Fop), impliqués dans la production de biocarburants, si les accords de libre-échange venaient à être signés en l’état (UE-Mercosur notamment). Ces derniers se demandent comment les producteurs hexagonaux vont lutter avec des pays disposant d’une compétitivité supérieure, comme le Brésil au sujet de la production d’éthanol.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité