Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La France est désormais déficitaire en volaille de chair

Yanne Boloh
09 mai 2017

En 2016, la France a manqué pour la première fois de viandes de poulet. C’est le constat sans appel des interprofessions des volailles de chair.

Le solde du commerce extérieur de la France en viandes et préparations de poulet s’établit en 2016 à -48,2 millions de tonnes équivalent carcasse (Mtéc) contre +3,5 Mtéc en 2015, a montré Yves Ménard, président du CIPC (Comité interprofessionnel du poulet de chair), lors de la récente assemblée générale des interprofessions des volailles de chair, le 27 avril à Angers. C’est la première fois que l’Hexagone, autrefois leader incontestable de l’aviculture européenne, importe plus qu’elle n’exporte. La consommation de volaille continue pourtant à croître, mais la production de l’espèce majeure, le poulet, a perdu 24 000 t et les exportations 22 000 t quand les importations progressent de 26 000 t.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité