Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La nutrition animale contribue également aux États généraux de l’alimentation

Yanne Boloh
12 sep 2017

Le secteur de la nutrition animale n’est pas présent en tant que tel aux États généraux de l’alimentation mais propose tout de même ses contributions.

Les coopératives agricoles ont annoncé, le 30 août, être mobilisées dans tous les ateliers des États généraux de l’alimentation. « Tous les métiers de la coopération ont été consultés dont, naturellement, la nutrition animale, explique Valérie Bris, déléguée générale de Coop de France Nutrition animale. Nous avons injecté des exemples et des solutions pragmatiques issues de notre secteur, et nous allons continuer à le faire car chaque représentant de la coopération, dans chaque atelier, est accompagné d’une task force qui inclut toujours la nutrition animale. Nous allons aussi porter des messages sur les points de vigilance face aux décisions qui pourraient avoir un impact jusqu’à nos usines. »

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité