Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La Russie, colosse du blé aux pieds solides

Valérie Noël
20 mar 2018

Le blé russe est en train d’inonder le marché mondial. Il faut se faire à l'idée : l’ancien grenier de l'Europe retrouve peu à peu ses facultés, pas seulement en raison d’un climat favorable. La Russie est appelée à demeurer dans les années à venir un concurrent majeur pour les céréaliers français.

Green Square Agro Consulting
Les agroholdings sont capables d'exporter du grain, de stocker et d'alloter dans de très bonnes conditions.

Quel que soit l’angle sous lequel on la regarde, récolte, exports ou stocks, la production de blé russe explose. Depuis 2013, la moisson a progressé de 63 % pour atteindre en 2017 le record de 85 millions de tonnes (Mt). « En quelques années, c’est l’équivalent d’une France exportatrice qui est apparue sur le marché mondial du blé », résume François Gatel, directeur de France Export Céréales (1).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité