Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le charançon de la tige du colza sous surveillance

Valérie Noël
13 fév 2018

Parmi les ravageurs de printemps, le charançon de la tige du colza est l’un des plus virulents ennemis de l’oléagineux. Sa biologie reste mal connue, ce qui ne facilite pas la lutte. Cependant, des travaux sont en cours pour améliorer la détection des vols et la prise de décision sur les traitements.

C. Watier
Le charançon de la tige du colza, ceutorhynchus napi, ne doit pas être confondu avec celui de la tige du chou, ceutorhynchus pallidactylus, qui n’est pas nuisible sur colza.

Quelques millimètres seulement mais potentiellement de gros dégâts : le charançon de la tige du colza fait partie de ces insectes de printemps que l’on préfère ne pas voir voler dans son champ. « C’est un ravageur particulièrement préjudiciable en colza, parce qu’il pond ses œufs dans les tiges en croissance, ce qui désorganise les tissus et joue sur l’alimentation hydrique des plantes », explique Céline Robert, spécialiste des insectes chez Terres Inovia. Lorsque les piqûres de pontes ont lieu dans une phase de forte croissance de la plante, elles peuvent conduire à l’éclatement de la tige.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité