Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Blé tendre

Le haut niveau de l’euro par rapport aux autres monnaies pèse sur les cours des céréales français

La rédaction
08 aoû 2017

Les cotations du blé tendre ont opéré un mouvement de repli significatif entre les semaines 30 et 31, compte tenu d’une monnaie européenne forte par rapport à ses concurrentes (dollar, hryvnia, rouble…). Ceci pénalise la compétitivité hexagonale et européenne à l’exportation. Côté fondamentaux, si certains bassins de production (mer Noire) attendent des niveaux de récolte satisfaisants, d’autres sont à la peine actuellement (Allemagne, Australie ou Amérique du Nord). L’analyste Ikar a revu à la hausse la production russe de blé tendre par rapport à sa précédente estimation, et atteindrait 74 à 77 Mt en août.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité