Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le Port autonome de Strasbourg fait la part belle au ferroviaire

Karine Floquet
13 juin 2017

Le port rhénan veut développer son trafic par voie ferrée, tout en cherchant à améliorer l’accès de ses installations aux trains en provenance d’Allemagne.

« Une plate-forme portuaire performante est avant tout multimodale, a déclaré Frédéric Doisy, directeur général adjoint du Port autonome de Strasbourg (Pas), à l’occasion de la 2e Bourse ferroviaire de Strasbourg qui s’est déroulée, le 31 mai, sur le site de l’opérateur portuaire MTS. S’il ne peut pas permettre du ferroviaire, en plus du fluvial, le Pas va perdre des parts de marché et n’arrivera pas à se positionner par rapport aux autres ports. » C’est pourquoi ce dernier, qui dépense « 2 M€/an dans la maintenance et l’exploitation de son réseau ferré portuaire », a décidé de « se mobiliser davantage sur le ferroviaire ».

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité