Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le SNBI représente 250 producteurs artisanaux sur 1 130 brasseries en activité

Xavier Olry
02 mai 2017

Le Syndicat national des brasseurs indépendants tenait, le 21 avril, son assemblée générale. Retour sur les enjeux avec son président Jean-François Drouin.

Le rassemblement à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) des brasseurs indépendants a été l’occasion d’un bilan politique et économique de la filière. Le président du Syndicat national des brasseurs indépendants (SNBI), Jean-François Drouin, juge que la situation se présente bien, puisque moins d’un an après sa création, en juin 2016, l’organisation compte 250 brasseurs dans la tradition artisanale. Et les indépendants ont énormément de sujets à traiter. Ils craignent que l’accès à la profession soit à l’avenir réglementé, par le biais de formations à la qualité obligatoires ou d’un label, voire de permis de brasser. Ils dénoncent la fraude des bières locales qui n’ont qu’une étiquette, sans brasserie derrière (un cas vu sur le bassin d’Arcachon).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité