Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le sort du glyphosate toujours en suspens

C. G.
20 nov 2017

Faut-il ou non prolonger l'autorisation de mise en marché du glyphosate ? Si oui, pour combien de temps ? Difficile pour les Etats membres de se mettre d'accord.

J.-C. Gutner/Archives
Les produits à base de glyphosate attendent le verdict de l'Europe.

Parmi les sujets de désaccord entre États membres de l’Union européenne, il y a… le glyphosate. Trois ans, cinq ans, dix ans… la durée de la ré-autorisation de l’herbicide tant décrié de Monsanto n’était pas encore fixée au moment de notre bouclage, mi-novembre. Les experts des États membres se sont réunis le 9 novembre pour statuer sur la proposition de la Commission européenne de renouveler l’autorisation de l’herbicide pour cinq ans (au lieu de dix ans initialement). Aucune majorité qualifiée pour ou contre cette proposition ne s’est dégagée lors du vote.

La France pour un renouvellement pour quatre ans

La France a voté contre. C’était attendu, compte tenu de la position du gouvernement qui demandait un renouvellement pour quatre ans alors que Nicolas Hulot, ministre de l’Écologie, souhaitait plutôt trois ans. L’Allemagne semblerait prête à rejoindre la position de la France mais d’autres pays ne veulent pas entendre parler d’un retrait du glyphosate aussi rapide. Un nouveau vote devait être organisé le 27 novembre sur une nouvelle proposition de la Commission européenne qui n’était pas connue à l’heure où étaient écrites ces lignes.

Publicité