Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Pac

Les aides assurantielles plébiscitées par le Négoce agricole Centre-Atlantique

Kévin Cler
09 mai 2017

Le syndicat présente sa vision de la future Pac et ses demandes au prochain ministre de l’Agriculture français, qui pourraient être appliquées dès 2018, selon les intervenants.

« Un des principaux axes de la Pac doit être la gestion des aléas qui frappent le secteur agricole, en donnant la priorité aux dispositifs d’aides assurantielles, permettant de gérer la volatilité des prix et de prévenir les crises », s’est exprimé Jean-Guy Valette, directeur du Négoce agricole Centre Atlantique, lors du congrès du syndicat, le 3 mai à Cenon (Gironde). Une position partagée par la FNSEA et l’AGPB notamment. Yves Madre, économiste et cofondateur du think tank Farm Europe, a expliqué, lors son intervention, que l’UE pourrait améliorer les systèmes d’aides assurantielles dès 2018, à condition de faire pression dès maintenant sur le futur ministre de l’Agriculture hexagonal.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité