Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les boîtiers superéthanol enfin homologués

V. N.
29 jan 2018

Les dispositifs qui permettent d'incorporer du superéthanol E85 dans les moteurs essence sont désormais homologués.

CGB
À la pompe, l'E85 est le carburant le moins cher du marché.

L’utilisation de l’E85, carburant contenant 85 % d’éthanol, va peut-être enfin pouvoir décoller. Avec un prix compris entre 0,50 et 0,75 euro par litre, c’est le carburant le moins cher du marché, même s’il est moins énergétique qu’un gazole ou qu’une essence. Problème : il ne peut être utiliser directement dans un moteur, ce qui en limitait jusqu’à présent l’usage. Or le 15 décembre, le ministère de la Transition écologique et solidaire a publié un arrêté très attendu par la filière bioéthanol qui définit les conditions d’homologation des boîtiers superéthanol-E85.

Ces dispositifs permettent d’adapter automatiquement le fonctionnement du moteur au carburant qui l’alimente. « Le véhicule peut rouler indifféremment au SP95, SP98, SP95-E ou à l’E85 dans le même réservoir et dans n’importe quelle proportion », précise la collective du bioéthanol, qui regroupe les professionnels de la betterave et du sucre ainsi que les producteurs d’alcool agricole.

Au minimum de 700 euros, le coût du boîtier monte en fonction du nombre de cylindres du moteur. Il doit être installé par un spécialiste habilité par le fabricant. A priori, la présence du boîtier pourra permettre, à la revente du véhicule, de bénéficier d’une carte grise à coût réduit.

Publicité