Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les doléances de la Fnab et du Synabio au futur ministre de l’Agriculture

Karine Floquet
25 avr 2017

« Des décisions politiques urgentes [sont] à prendre pour ne pas casser la dynamique de la filière bio française, indique la Fnab et Synabio, dans un communiqué du 14 avril. Le futur ministre de l’Agriculture devra prendre ses responsabilités. » Les deux syndicats demandent le « refinancement des mesures bio, conversion et "maintien" 2017 et suivantes, dans le cadre d’un transfert de budget du 1er pilier de la Pac vers le 2e », qui s’élèverait « au moins à 6 % sur les 15 % autorisés par la Commission européenne ».

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité