Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les huit ficelles pour acheter malin

Émeline Bignon
26 déc 2017

Certains ont le don pour flairer les bons plans et faire de bonnes affaires. Sont-ils plus chanceux ou simplement plus malins ? Difficile à dire, mais à coup sûr, ils savent négocier. Voici huit points qui vous permettront de mieux vous défendre face au savoir-faire des vendeurs.

J.-C. Gutner
Le prix n’est pas le seul élément à prendre en compte dans une négociation commerciale.
L. Vimond
Se renseigner sur l'offre dans les salons, par exemple, bien connaître les entreprises auxquelles on s'adresse, sont autant d'atouts lors de la négociation.

À première vue, obtenir une ristourne, un meilleur délai de livraison ou la gratuité d’une extension de garantie peut paraître compliqué… Pourtant, négocier ses achats n’est pas si sorcier dès lors que l’on maîtrise quelques tactiques éprouvées. « Le mot d’ordre est d’oser ! », expose Nicolas Houdaille, consultant en développement commercial, rompu aux techniques d’achat et de vente.  « Qu’est-ce qu’on risque à négocier ? Il n’y a rien à perdre, poursuit-il. L’objectif est de ne plus se contenter d’être spectateur mais bel et bien décideur. Et aussi bien lors d’un achat de tracteur que de besoins plus répétitifs tels que l’aliment, les phytos, le fioul… » Une fois la technique maîtrisée, c’est le relationnel qui joue.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité