Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
FONGICIDES CÉRÉALES

Les molécules SDHI transforment l'essai

Christian Gloria
20 déc 2012
La première année de commercialisation des SDHI de nouvelle génération confirme le haut niveau de performance sur les maladies foliaires des céréales, en particulier sur la septoriose.

Fluxapyroxad de BASF et bixafen de Bayer : les nouveaux SDHI confirment tout le bien que l’on pensait d’eux. Ces inhibiteurs de la succinate déshydrogénase entrent dans la composition de fongicides mis sur le marché en 2012. Les produits de Bayer CropScience et de BASF Agro sortent gagnant de l’épreuve du terrain, après les espoirs suscités dans les expérimentations passées. Qui plus est, l’année 2012 s’est caractérisée par une forte pression septoriose qui a permis de bien tester les limites des fongicides. Les essais Produits d’Arvalis, qui sont réalisés sur un seul traitement au stade dernière feuille pointante à gonflement, soumettent les spécialités à des conditions sévères de maladies.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité