Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les phytos dans le collimateur du gouvernement

Valérie Noël
08 jan 2018

L'année 2018 risque d'être difficile pour les phytos. En préparation : la séparation du conseil et de la vente, ainsi qu'un plan de sortie des phytos.

J.-C. Gutner
Le gouvernement compte séparer la vente des phytos du conseil et prépare un plan de sortie des phytos.

C’était dans le discours qu’a prononcé Édouard Philippe, Premier ministre, en clôture des États généraux de l’alimentation, le 21 décembre à Paris : « nous séparerons, conformément à l’engagement du président de la République, les activités de conseil et de vente de pesticides. Une habilitation du Gouvernement à légiférer sur ce sujet est proposée ». Cette confirmation n’a pas ravi les dirigeants de Coop de France, qui s’étaient exprimés la veille sur le sujet à l’occasion de leur congrès annuel. Selon Michel Prugue, président de la fédération, c’est pour le conseil que les agriculteurs se sont unis en coopératives. Il ne faut donc pas s’en séparer, car « il est constitutif de notre raison d’être », a expliqué le responsable.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité