Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les résistances à la mosaïque du blé dur mieux identifiées

Valérie Noël
19 sep 2017

De récents travaux de recherche ont permis d’affiner la localisation des gènes de résistance au virus de la mosaïque des stries en fuseau du blé dur. Si les sélectionneurs sont loin d’être au bout de leurs peines, des variétés résistantes pourraient néanmoins être mises en marché dans les années à venir.

C.Gloria
A l'échelle de la parcelle, la mosaïque du blé dur peut se manifester dans des ronds plus ou moins importants, dans des bandes, en tournière ou bien sur toute la parcelle.
C.Gloria
Des tirets chlorotiques apparaissent sur les feuilles à floraison.

Des symptômes difficiles à identifier, des dégâts variables, mais un fait à peu près certain : plus le blé dur revient sur une même parcelle, plus la mosaïque s’installe et plus il devient difficile de s’en débarrasser. Désormais présente dans toutes les zones de production, la maladie conduit certains agriculteurs à se détourner du blé dur. « Ce n’est pas le niveau de dégâts causés par la mosaïque qui est vraiment important, estime Michel Bonnefoy, ingénieur d’Arvalis spécialiste du sujet. C’est la baisse des surfaces dans les zones où le blé dur est très présent.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité