Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les triazines font leur come-back à petite dose sur maïs

Christian Gloria, C. G.
01 fév 2018

Le désherbage chimique du maïs demeure diversifié pour 2018, entre compositions originales avec les molécules à disposition, retour de matières actives anciennes et quelques nouveautés.

S. Leitenberger
Les nouveaux herbicides pour le maïs sont tous des produits de post-levée.

Une technologie de rupture pour 2018. C’est ainsi que la société Syngenta annonce l’arrivée de son nouvel herbicide Calaris. « Notre produit réintroduit un nouveau mode d’action herbicide en maïs utile à la gestion des résistances », présente Didier Bruxelles, chef de marché herbicides maïs chez Syngenta. De quoi s’agit-il ? Calaris se compose de mésotrione (70 g/l), une matière active courante en désherbage du maïs, et de terbuthylazine (TBA, 330 g/l) appartenant à un groupe chimique (Hrac C1(1) qui n’était plus représenté en maïs depuis des lustres. En clair, il s’agit d’une triazine et le lancement de Calaris signe le retour de cette famille de substance active en maïs dont l’atrazine a fait les grands jours du désherbage jusqu’au début des années 2000.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité