Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les trucs pour tirer le meilleur profit de ses tests en parcelles

Valérie Noël
13 juin 2018

Expérimenter chez soi ne demande pas forcément un gros investissement matériel, mais un peu de réflexion pour partir sur de bonnes bases. Conseillers et experts vous donnent quelques clés pour mieux valoriser vos tests « maison ».

DR
Un accompagnement peut amener à faire des tests plus complexes et plus riches (ici, une plateforme de test pour le contrôle des ray-grass dans les couverts).

Prix des cultures en berne, contraintes réglementaires en forte hausse, disparition de molécules phytosanitaires… C’est peu dire que l’agriculture change et que faire « comme avant » devient difficile. Pour Mireille Navarette, chercheuse à l’Inra d’Avignon, « le développement de l’agroécologie renforce les besoins d’expérimentation. Le conseil classique qui consistait à transmettre des informations générales ne marche plus, il faut adapter les préconisations à la ferme ». Et cela passe par des essais aux champs, conduits directement par l’agriculteur sur son exploitation. Pour la chercheuse, expérimenter permet d’apprendre à faire, mais aussi d’apprendre à observer, de se rassurer, et dans les collectifs d’agriculteurs, c’est un support concret qui facilite les échanges.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité