Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
En savoir plus

L’horizon du désherbage chimique se rétrécit

Christian Gloria
08 sep 2017

Les retraits de produits tels l’isoproturon cet automne sont difficilement compensés par les nouveaux herbicides mis en marché. Les sociétés phyto continuent à proposer de nouvelles solutions malgré tout, mais elles sont de portée limitée face à la montée des adventices résistantes.

S. Leitenberger
Le désherbage d'automne sur céréales se développe en dépit de retraits de molécules herbicides.
Adama
Jean-François Barot, Adama« L’évaluation du chlortoluron au niveau européen est en cours. L’avis de la Commission européenne ne devrait pas intervenir avant l’année prochaine. Mais la molécule sera disponible pour au moins les deux prochaines campagnes. »

Adieu l’isoproturon. Encore incontournable il y a peu dans le désherbage des céréales, cette matière active herbicide a été retirée du marché et ne sera plus utilisable à compter du 30 septembre 2017. « À l’automne 2014, l’isoproturon a été utilisé encore sur 1,7 million d’hectares (Mha) de céréales au travers de divers produits le contenant. L’an passé, la surface a chuté à 0,9 Mha, ce qui signifie que, pour cette campagne, il faut lui trouver son remplaçant sur cette surface », remarque Jean-François Barot, chef marché herbicides chez Adama.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité