Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Dégâts d'oiseaux : des ressemis tous les ans pour Ludovic et Philippe Robin

Christian Gloria
05 fév 2018

Le tournesol couvre 60 à 70 hectares selon les années sur la ferme des Robin, qui totalise 270 hectares. La culture se maintient au prix de vrais efforts de la part des exploitants.

C.Gloria
Ludovic et Philippe Robin disposent de trois canons à gaz pour faire fuir les oiseaux sur leurs tournesols.

L’année 2017 a été tranquille comparée à 2016 pour le tournesol. « Nous n’avons pas connu de gros dégâts par les oiseaux car les semis ont été réalisés dans de bonnes conditions, en même temps que les voisins, permettant une levée rapide et groupée des plantes dans notre secteur. Malgré tout, nous avons dû en ressemer 2 hectares environ, sur des coins de parcelles. » À Benet en Vendée, Ludovic et Philippe Robin consacrent plus de 60 hectares de leurs terres au tournesol, avec des déboires parfois à cause des pigeons ramiers. « Une année, nous avons dû ressemer une parcelle entière de 15 hectares du fait des attaques d'oiseaux mais aussi des lièvres. Une bande de pigeons peut ravager une parcelle en quelques jours, témoigne Ludovic Robin.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité