Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

L’Unifa et l’AGPM s’opposent à l’interdiction de l’urée

Karine Floquet
02 mai 2017

L’Union des industries de la fertilisation (Unifa) « désapprouve les mesures d’interdiction de l’urée et de taxation des engrais azotés qui sont apparues, sans consultation préalable, dans le dernier projet d’arrêté sur le Plan de réduction des émissions de polluants atmosphériques » (Prepa), indique un communiqué du 26 avril. « Une interdiction de l’urée, intervenant dès 2019, entraînerait un report massif de la demande d’engrais vers la solution azotée, autre forme d’azote utilisée en agriculture et dont le potentiel de volatilisation d’ammoniac est également important », explique l’Unifa. Un avis partagé par l’AGPM, qui « dénonce cette interdiction insensée », dans un communiqué du 25 avril.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité