Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Dégâts d'oiseaux : des tours de parcelles toutes les demi-heures pour Antoine et Florian Deborde

Christian Gloria
06 fév 2018

Sur la ferme des Deborde qui compte 145 hectares, le tournesol perd des hectares en raison des attaques d'oiseaux.

C.Gloria
"En 2017, pendant un mois, nous avons passé le clair de notre temps à surveiller nos tournesols des déprédations d'oiseaux."

À Saint-Martin-de-Fraigneau, Marc-Antoine et Florian Deborde ne ménagent pas leur peine contre les oiseaux sur tournesol. « Nous sommes aussi bien confrontés aux déprédations de corvidés pendant le semis qu'à celles des pigeons ensuite, souligne Marc-Antoine Deborde. Le seul moyen que nous avons trouvé pour préserver nos tournesols est de visiter en permanence nos parcelles pendant la période à risque. » « Cela revient à passer toutes les demi-heures en début et fin de journée et toutes les heures au milieu, précise Florian. Heureusement, les champs ne sont pas distants.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité