Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Mercosur : Bruxelles se justifie sur le bœuf et l’éthanol

Agra
17 oct 2017

« Nous ne pouvions pas avancer dans les négociations sans une offre crédible sur ces deux produits », a justifié Phil Hogan, le 9 octobre. La France, soutenue par huit autres États membres, s’est de fait inquiétée des concessions offertes par la Commission européenne pour le bœuf (70 000 t) et l’éthanol (600 000 t) lors des dernières négociations avec le Mercosur.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité