Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Moindre appétit chinois pour le canola

28 nov 2017

La forte demande en protéines des Chinois ne fera pas les affaires du canola, a estimé Félix Müller, le directeur commercial de Cofco International, à la conférence World Grain mi-novembre à Genève. « La Chine a plus besoin de protéines que d’huiles végétales », résume-t-il, et elle va le trouver dans le soja, meilleur marché pour les triturateurs. Elle achèterait « en 2017/2018 de 4 à 4,4 Mt de canola canadien (+0 à 10 %). »

Publicité