Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Nord Céréales : les importations sauvent les meubles

Karine Floquet
03 sep 2018

La campagne dernière, le silo portuaire dunkerquois a exporté 1,328 Mt de marchandises, contre 1,088 Mt en 2016/2017.
En 2018/2019, l’objectif est d’atteindre 1,7-1,8 Mt de chargement.

Nord Céréales
Nord Céréales veut miser sur la diversification de ses débouchés en dehors des grains.

« Si le résultat de Nord Céréales au 30 juin dernier est positif, c’est bien grâce à la diversification de ses trafics à l’importation, indique Joël Ratel, directeur général du terminal céréalier, basé sur le grand port maritime de Dunkerque. Après la concrétisation au mois de septembre 2017 d’un contrat portant sur le déchargement de 120 000 t par an de pellet de bois avec la société AOT, nous avons de belles perspectives de contrats à l’importation pour des produits non agricoles, qui devraient se finaliser rapidement. » Le développement des importations de la Sica, en réflexion depuis de nombreuses années, a trouvé son élément déclencheur dans la récolte catastrophique de 2016 qui a obligé les industriels de l’hinterland à importer de la matière première.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité