Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Polémiques sur un nouvel insecticide, le sulfoxaflor

C. G.
01 déc 2017

Plusieurs organisations s'opposent à l'homologation d'une nouvelle molécule de Dow AgroSciences.

A. Decourtye/Acta
Les conditions d'utilisation du sulfoxaflor doivent préserver les abeilles.

Le 11 octobre dernier, Dow AgroSciences annonçait l’homologation de deux insecticides à base d’une nouvelle molécule, le sulfoxaflor (Isoclast active) (1) . Quelques jours après, un syndicat d’apiculteurs (l’Unaf) puis l’ONG Générations futures demandaient le retrait des deux produits. Pour ces organisations, le sulfoxaflor est un néonicotinoïde, famille chimique dont les produits doivent être retirés l’an prochain à cause de leur impact sur les abeilles, entre autres. L’organisme international spécialisé sur les insecticides, l’Irac (2) , classe le sulfoxaflor dans le groupe chimique 4 des « agonistes des récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine » qui comprend, entre autres, les néonicotinoïdes. Mais le sulfoxaflor appartient à un sous-groupe chimique différent de celui de ces insecticides.

Un profil environnemental et un site d’action différents

Surtout, le sulfoxaflor présente une dégradation rapide dans l’environnement – sa demi-vie n’est que de quelques jours – ce qui est une des différences fondamentales avec les néonicotinoïdes, met en avant la société Dow AgroSciences. Son profil toxicologique (respectueux de l’environnement), son site d’action (pas de résistance croisée avec les néonicotinoïdes), son mode d’utilisation (applications en végétation seulement) constituent d’autres caractéristiques qui différencient le sulfoxaflor des néonicotinoïdes du marché.

(1) Voir n° 318 de notre revue, page 42(2) Insecticide Resistance Action Committee
Publicité