Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Négociations commerciales

« Rien n’a changé » selon Michel Prugue, président de Coop de France

Rodolphe de Ceglie
05 mar 2018

À quelques semaines de la fin des États généraux de l’alimentation, les promesses de la distribution paraissent lointaines.

Rodolphe de Ceglie
Michel Prugue, président de Coop de rance le 27 février au Sia à Paris

« Rien n’a changé, ça s’est même aggravé dans certains cas », a lancé Michel Prugue, président de Coop de France, le 27 février au Salon international de l’agriculture, au sujet des négociations commerciales avec la distribution qui viennent de s’achever. « Il y a eu des hausses, sur le beurre par exemple, mais d’autres produits comme les pâtes n’ont pas vu leur prix d’achat progresser alors que celui des œufs entrant dans leur fabrication a augmenté. Globalement, c’est une demande de baisse des prix d’achat qui a été faite par la grande distribution », a-t-il regretté.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité