Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Roquette développe une filière pois pour le marché des protéines végétales

Thierry Michel
21 mai 2018

Sur fond de demande mondiale en protéines qui devrait doubler d’ici 2054 et d'un marché de la protéine végétale en croissance de 15 % par an, Roquette joue le jeu de l'innovation et veut construire une véritable filière pois pour l’alimentation humaine en France ainsi qu’à l’international (Amériques et Asie). Pour ce faire, l'entreprise a lancé une division Pois et Nouvelles Protéines.

T. Michel
Les ingrédients à base de protéines végétales que Roquette développe s’adressent aux nouveaux marchés de l’alimentation humaine faisant la part belle au végétal (diététique, sans gluten, sport…).

Le spécialiste des ingrédients a inauguré le 16 mai un deuxième atelier de production de protéines de pois sur son site de Vic-sur-Aisne. Au total, 80 millions d’euros y ont été investis depuis 2015. En parallèle, 300 millions d’euros ont servi à la construction d’une usine de ce genre au Manitoba (Canada). Les capacités de production conjuguées devraient permettre de traiter 250 000 tonnes de pois à l'horizon 2020, dont la moitié en France. Roquette veut faire croître cette activité plus vite que la croissance mondiale.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité