Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Se diversifier pour mieux satisfaire le consommateur

23 oct 2017

L’augmentation généralisée de l’offre en bio ne pénalise pas les prix, et François Mellon devrait parvenir à valoriser sans souci son exceptionnelle récolte 2017. Il mise plus que jamais sur la diversification, lentilles, cameline et rhubarbe, des produits attendus par le consommateur.

V.Noël
La luzerne retrouve sa place sur la ferme de François Mellon, la demande importante ayant incité la coopérative de déshydratation à réviser ses tarifs.

François Mellon en serait presque gêné : avec 53 q/ha en blé tendre d’hiver et 63 q/ha en orge de printemps semence, ses rendements en céréales atteignent cette année des niveaux jamais vus sur sa ferme. Et le reste est à l’avenant. « Il n’y a pas eu de facteurs limitants ! résume-t-il. Tout s’est prêté à des rendements exceptionnels, jusqu’aux orages de grêle qui nous ont épargnés. » Grâce au trèfle en couvert, les reliquats azotés étaient importants. Les plantes ont pu en profiter du fait de l’absence d’eau cet hiver. La qualité est aussi au rendez-vous : les poids spécifiques en céréales à paille voisinent avec les 78 kg/hl tandis que les teneurs en protéines des blés de printemps montent à 11,5 %.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité