Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Sofiprotéol : faible prime oléique sur le court terme mais…

Kévin Cler
04 avr 2017

Le groupe industriel estime le marché international du tournesol oléique très concurrentiel, susceptible d’engendrer une forte volatilité de la prime oléique.

Les responsables de la prime oléique française actuellement nulle, voire négative, sont bien les pays de la mer Noire, a confirmé Sofiprotéol, lors du conseil spécialisé de FranceAgriMer Oléoprotéagineux du 21 mars. Le groupe industriel pointe la flambée de la production de tournesol oléique sur la zone Ukraine/Russie entre 2011 et 2015, passant de 0,11 Mha à 0,42 Mha. Ajoutons à cela la hausse des productions en Roumanie et en Hongrie, qui représentent respectivement 5 % et 8 % des volumes produits en Europe en 2015, contre 4 % et 6 % en 2013. Et la culture est très rentable en Europe de l’Est, surtout en Ukraine, laissant présager une poursuite de la production, au moins pour 2017. En France, la variété oléique représentait, en 2015, 70 % des surfaces.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité