Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
États généraux de l’alimentation

"Travailler sur la demande" pour sortir de la crise

Kévin Cler, Thierry Becqueriaux
26 sep 2017

Les représentants des coopératives ont insisté sur la nécessité de multiplier les débouchés de niches et de mieux répondre aux attentes des consommateurs, afin de capter la valeur ajoutée, dans le cadre des États généraux de l’alimentation (EGalim).

Dans un contexte de prix des produits agricoles déprimés et où les consommateurs finaux sont de plus en plus exigeants, les coopératives ont rappelé et détaillé leurs solutions, qui seront présentées lors des prochains ateliers des États généraux de l’alimentation (EGalim). Les distributeurs, pointés du doigt pour leur action déflationniste, « ne sont pas les seuls responsables. […] Il est important de travailler sur la demande pour faire remonter les prix », a déclaré Olivier Dauvers, président du Think Tank Agroalimentaire, lors de la 8e Conférence européenne des coopératives agricoles le 19 septembre à Paris, dans le cadre des EGalim.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité