Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Twitter pour toucher un maximum de gens en local

Valérie Noël
11 mar 2018

Au travers de ce qu’il fait et vit sur sa ferme, Cyrille Champenois utilise le réseau Twitter pour expliquer son métier à sa communauté. Pour beaucoup, ce sont des habitants de son département, les Ardennes.

L. Champenois
Cyrille Champenois décrit son quotidien avec une pointe d'humour et un peu d'émotion à l'occasion. Il compte pas loin de 4000 followers.

Non, Cyrille Champenois n’est pas tombé dans la marmite des réseaux sociaux tout petit. Le déclic a eu lieu en 2013, lors de la formation « Atouts jeunes » proposée par sa coopérative Vivescia. « Tous les intervenants nous demandaient si nous étions sur Twitter, explique l’agriculteur ardennais de 36 ans. Or, depuis que je m’étais installé en 2011, j’étais surtout sur les forums, pas sur Twitter. » En cours de formation, Cyrille Champenois ouvre donc un compte. D’abord pour voir, ensuite pour intervenir. « Les forums, c’est très bien, mais on reste entre agriculteurs, en vase clos, dans la technique, précise-t-il. En twittant sur mon exploitation, je me suis aperçu que beaucoup de gens étaient intéressés, pas seulement du monde agricole.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité