Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Tour de plaine

Un rendement en maïs inférieur à la moyenne quinquennale

Karine Floquet
08 oct 2018

Les premiers échos de récolte en France font état d’une grande disparité de productivité, entre cultures pluviales et irriguées, et d’une humidité très basse.

Arvalis

« Le stress hydrique en juillet et août a dégradé les cultures de maïs non irriguées, qui décrochent en termes de rendement. Cependant, les cultures irriguées présentent de très hauts niveaux de productivité, ce qui pondère le diagnostic pessimiste global, résume Gilles Espagnol, responsable Environnement et Productions à l’AGPM. L’Alsace (malgré une grande disparité de rendement entre culture irriguée et non irriguée), le Midi-Pyrénées et l’Aquitaine (où le retard de semis dans le sud a pénalisé les cultures pluviales en coteau) s'en sortent le mieux.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité