Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Une betterave électronique dans les arracheuses

V.Noël
26 déc 2017

Le fabricant de sucre a testé cet automne une betterave électronique avec comme objectif de mieux connaître l'intensité des chocs reçus par la betterave lors de l'arrachage.

Tereos
A vocation expérimentale, la betterave connectée est déposée au champ peu avant l'arrachage.

La filière pomme de terre a commencé la première, mais le secteur de la betterave est en train de la suivre. Tereos a expérimenté cet automne la première betterave connectée. Cette racine d’un nouveau genre est déposée dans le champ pour y être récoltée et suivre le trajet normal d’une betterave, de l’arrachage à la mise en silo. Chemin faisant, elle enregistre la fréquence et l’intensité des chocs. Les paramètres sont disponibles sur tablette, sous forme graphique et en temps réel.

L’objectif : affiner le réglage de l’arracheuse. Selon Tereos, un réglage dit « de conservation » réduirait « de moitié le pourcentage de betteraves blessées par rapport à un réglage classique ».

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité