Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Exportations de blé tendre français 2017/2018

Une bonne qualité pas si évidente à gérer

Kévin Cler
05 sep 2017

La France devrait récupérer des parts de marché sur ses destinations traditionnelles. D’autres débouchés pourraient apparaître, mais il faudra jouer des coudes, selon Agritel et l’AGPB.

Bien que la qualité du blé tendre français soit cette année au rendez-vous, les OS auront de nombreux défis à relever pour exporter à bon escient. Nicolas Ferenczi, responsable des affaires économiques et internationales au sein de l’AGPB, met le doigt sur le premier d’entre eux, à savoir l’allotement. « Les coopératives et les négoces sont bons dans l’allotement lors de mauvaises années, où la qualité n’est pas au rendez-vous. Mais quid des bonnes années ? ». L’AGPB a rappelé la grande hétérogénéité des lots récoltés en 2017.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité