Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
EN CHIFFRES¶

Une place pour les grosses cylindrées comme les petits produits¶

Christian Gloria¶
01 déc 2017

En cette année de faible pression parasitaire, des produits aux substances actives anciennes tirent leur épingle du jeu contre la septoriose, aux côtés de spécialités phares des grandes firmes phytosanitaires à base des dernières innovations.¶

J.-C. Gutner/Archives
Le créneau du premier traitement (T1) s'enrichit d'une nouveauté à la composition originale avec le produit Kantik, alternative à l'utilisation de chlorothalonil.

Avec sa faible pression parasitaire, l’année 2017 n’aura pas apporté les conditions idéales pour tester les limites des fongicides. Arvalis présente des regroupements d’essais sur trois ans, pour tenter de hiérarchiser les produits sur leurs efficacités contre la septoriose. La campagne dernière s’est traduite par la commercialisation de deux produits de Syngenta, Elatus Era et Elatus Plus, à base d’une nouvelle SDHI, le solaténol (benzovindiflupyr). Leurs hauts niveaux d’efficacité sur septoriose avaient déjà été notés. Sur les regroupements d’essais, Elatus Era ou Elatus Plus associé au metconazole se situent au niveau de la référence Librax de BASF.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité