Aller au contenu principal

Bretagne : l’avenir est dans la diversification

Accélérer la diversification et multiplier les références "sans pesticide", la Sica de Saint-Pol affirme ses ambitions pour les années à venir.

Marc Kérangueven, président de la Sica de Saint-Pol de Léon aux cotés d'Olivier Sinquin, directeur, a annoncé la volonté d'extension d'une gamme de légumes sans résidu de pesticides. © C.Pape

« Sur la dernière campagne, le chiffre d’affaires, à 205 millions €, était en légère progression, + 1,5 % », a annoncé Marc Kérangueven à l’Assemblée générale de la Sica de Saint-Pol. Difficile donc pour le nouveau président de dire si l’année a été bonne ou pas. « Notre gamme comprend maintenant des dizaines de légumes. Certains, comme l’endive, le chou pomme ou la courgette, ont bien marché. Pour d’autres, comme le brocoli ou l’artichaut, l’année a été moyenne. Et en chou-fleur de couleur ou en pomme de terre primeur, la campagne a viré au cauchemar ».

"Sans pesticide" étendu à d’autres légumes

La situation du chou-fleur inquiète aussi les responsables. « Cette année, nos volumes ont diminué de 10 %. Et au niveau régional, on va passer sous la barre des 100 millions de têtes », s’alarme Jean-Michel Péron, le secrétaire général de la Sica. Pour renverser cette tendance, les producteurs lorgnent du côté de l’Amérique du Nord. « Au Canada et aux Etats-Unis, le rice, ou semoule de chou-fleur, a le vent en poupe ». Et la Sica a noué un partenariat avec les magasins disposant d’un rayon "fraîche découpe" pour lancer cette nouvelle façon de consommer le chou-fleur, recettes à l’appui. « C’est aussi pour tester nos nouveautés que nous avons lancé Fresh Nov l’an passé », indique le président de la Sica. Avec les chefs des rayons fruits et légumes, cette filiale de la Sica peut commercialiser quelques colis et noter les retours des consommateurs. C’est aussi pour répondre à la demande du consommateur que Prince de Bretagne, Solarenn et Savéol ont initié une démarche "sans pesticide, 100 % nature", avec un cahier des charges commun. Une démarche que la Sica veut étendre rapidement à d’autres légumes. « Toutes les sections y travaillent. En chou-fleur ou artichaut, on n’en est pas loin. En échalote, deux nouvelles variétés de l’OBS, Molène et Méloine, tolérantes au mildiou, nous permettront aussi de réduire les traitements phytosanitaires », conclut-il.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su